Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le fondateur du christianisme romain

    Constantin1er.jpg

    Le corps de lettres 3D ou squelettres de l'Empereur romain Constantin 1er qui fonda le christianisme depuis l'actuelle Turquie au IV siècle, réalisé avec les septante-cinq lettres issues de son identité ci-dessus, le latin utilisait 20 lettres dans sa variante archaïque puis vingt-trois et enfin vingt-six, l'exploration maximale de son identité révèle également une modernisation de son corps de lettres.
     
    Cette oeuvre marque la fin du christianisme, à cela deux raisons prioritaires, la première parce qu'un mystère ou un secret découvert n'en est plus un ensuite parce que l'humanité va atteindre dix milliards d'habitants dans trente ans et toutes les religions vont devenir trop chères pour les sociétés.
     
    Fort des expériences de mes prédécesseurs et ancêtres j'ai créé le concept Dolmens, son symbole représente les trois principales phases physiques involontaires critiques vécues et improbables d'une imitation par un être humain ces prochains millénaires, ce sont les stigmates de ma création que j'ai scellé dans la pierre pour la postérité.
     
    Empereur Constantin.jpgDolmens est un concept qui diffère des religions actuelles, l'Empereur Constantin 1er prit l'initiative de réformer les cultes romains pour des raisons économiques évidentes, le nombre de divinités et de dieux romains multipliait les sectes et les magies, les fêtes et les festins en cours d'années coûtaient cher, un seul dieu économiserait des mois de fêtes et de festins divers, ce sont des raisons économiques et politiques qui imposèrent le christianisme romain.
     
    Aujourd'hui je propose un concept qui compile toutes les religions connues et disparues sans coûter à la collectivité, quelques dizaines d'€ dépensés par personne pour toute une vie, et une méthode qui sera la même pour tous les adeptes, c'est un concept scolaire dans toutes les langues y compris extraterrestres qui développe les dons pour l'apprentissage des arts et des métiers, un concept qui fait progresser naturellement la responsabilité individuelle, la prévention des risques et la solidarité, et développe également une orientation hétérosexuelle, sans dieu ni vénération cultuelle, pour supprimer les magies opportunistes contenues conceptuellement dans les livres monothéistes et les pratiques des cultes animistes, tous les actes déchus et les bonnes actions peuvent avoir des répercussions millénaristes à cause des affirmations contenues dans ces livres, s'en est trop on suffoque sous les privilèges mortifiants des religions et des magies sectaires et enfin ce concept exploratoire abolit peu à peu les cultes anciens et ces opportunités malsaines.
     
    Ci-contre la progression de son exploration avec les quatre formules arithmétiques x-:+= que permet les prénoms et noms ayant le même nombre de lettres dans une identité, ici 2x8, seuls les nombres pairs sont divisibles, exemple le nom de l'empereur fait 12 lettres donc divisible par deux prénoms ou deux noms de huit lettres etc pour un F, ou encore divisible par trois noms et prénoms de cinq lettres etc et l'ordre naturel des lettres disposées sur le corps de lettres et son graphisme définitif, ainsi dès l'ère médiévale son corps de lettres se modernisera peu à peu, symbole de la virilité, de la santé, de la beauté et du pouvoir son corps de lettres s'harmonisera au fil des siècles.
     
    J'accepte les récompenses uniquement sous forme de dons et de voeux et un pouce bleu.
                                                                                                                                            djr2017

     

  • Mahomet ce prophète

    prophète.jpg
     
    Le corps de lettres du prophète fondateur de l'Islam au VI siècle, Mahomet ou Muhammad, réalisé avec les cinquante-quatre lettres de son nom ainsi que les six points sur les i et les deux tirets et les neuf signes des lettres au-dessus et au-dessous de son nom en arabe latin phonétique, en tout septante-et-un signes, vous pouvez vérifier rien ne manque.
     
     
     
    De son nom en arabe littéral impossible d'identifier son corps de lettres et de le composer graphiquement mais la typographie romaine de son identité m'a offert cette possibilité de vous le faire découvrir, toutes les lettres sont réalisées avec le même outil, d'innombrables copier coller et du nettoyage nécessaire à ce travail qui nécessita une quinzaine d'heures pour cette réalisation de précision, brute et artistique.
     
     
     
    Dans le nom du prophète on remarque l'absence des mots Coran, djihad, Ramadan, Sharia, Gabriel ni la Mecque et pas la Kaaba, car il ne contient pas les lettres "CGJKOR", donc il n'a pas pris la responsabilité des lois ni du Coran sur son identité, et le mot Dieu endosse toutes les culpabilités et les responsabilités du contenu du Coran, le prophète Mahomet ou Muhammad n'est pas décrit comme étant un fils né de Dieu mais un messager des paroles rapportées de l'Ange Gabriel, c'était un homme prévoyant dans ses croyances.
     
     
     
    C'est une oeuvre unique, historique, qui n'aurait pu exister ni être révélée sans l'arabe latin phonétique adapté à la langue arabe littérale, en effet les caractères de l'arabe littéral ne me permettait pas la réalisation du corps de lettres du prophète de l'Islam.
     
     
     
    M2.jpgCi-contre son nom en arabe littéral classique, أَبُو القَاسِم مُحَمَّد بنِ عَبد الله بنِ عَبدِ المُطَّلِب, toutefois l'arabe latin phonétique apparaîtra au 19 ème siècle et cette construction phonétique latine aura permis l'élaboration savante de ce corps de lettres treize siècles après le prophète musulman, et je ne l'ai pas publié dans un but polémique mais dans un esprit d'honnêteté envers l'Islam et les musulmans et toutes les autres religions, c'est un corps de lettres que j'aurais pu garder à l'abri de tous les regards et le tenir secret jusqu'à la fin de mes jours puisque rien ne m'obligeait à le faire connaître ni à le publier, mais en le dissimulant je pouvais avoir une responsabilité intellectuelle et morale envers les croyants et les croyantes de toutes les religions du monde, et en savant de la religion j'ai préféré la lumière de la divinité aux ténèbres de l'incompréhension.
     
     
     
    Ce corps de lettres fut originalement réalisé sans les formules arithmétiques x+-/= ni le titre Monsieur, ce qui démontre également le choix judicieux des lettres ajoutées au nom original du prophète musulman pour obtenir un assemblage et un graphisme cohérent mais artificiel.
     
     
    En utilisant les formules arithmétiques x+-/= pour éventuellement compléter le corps de lettres de ce prophète on trouve les lettres:
     
    CCCCCCBEHEHFRRRRRRXXXXXXXXXXXXOOOOOOOOOOOOFFFFFFIIIIIIIIIIIIIIIIACCABBBBBBBBBBBBAAAAAAAAAAAAMMNNKKKKKKKKKKKKJJJJJJDDDGG etc., beaucoup trop de lettres à disposer ce qui démontre une nouvelle fois la construction artificielle de son corps de lettres et l'ajout de plusieurs mots à son identité primitive au fil des siècles, et aussi l'impossibilité d'aboutir ce corps de lettres avec son identité originale avec les formules arithmétiques puisqu'il est fini par le choix des mots, comme les pièces d'un puzzle, permettant ainsi d'obtenir ce graphisme définitif sans formule arithmétique.
     
    Le nom du prophète musulman est Muhammad Al Qasim, et les formules des lettres obtenues à partir de cette identité sans les surnoms seraient, 8+2+5=15 O, 5+2=7 G, 8+2=10 J, 5-3=2 B, 8-5=3 C, 10-5=5 E, 8-5+2=5 E, 5-2+8=11 K, 8-2=6 F, 8-5-2=1 A, 2x5+8=18 R, 2x8+5=21 U. Et à la rigueur on pourrait introduire la multiplication Al x Muhammad=16 P et Al x Qasim=10 J et une seule division Muhammad : Al=4 D et le nom Qasim est un nombre impair qu'on ne peut pas diviser par Al. Donc un total de 34 lettres OGJBCEEKFAPJDDRUHBE.
     
    M2B.jpgSur le second dessin j'ai ajouté les lettres de l'alphabet latin que me permet les noms et les surnoms du prophète musulman soit dix-neuf lettres, on trouve douze fois la lettre "C", disposées symboliquement pour les cheveux sur la tête, deux "B" pour les lèvres, deux "H" pour les dernières vertèbres, deux "E" et un "F" pour les poils.
     
    Ce corps de lettres avec ses huitante signes est terminé et définitif, les pieds ont cinq éléments symbolisant également les cinq orteils, chaque main a dix éléments symbolisant les deux faces d'une main.
     
    Les vingt-quatre lettres de son cousin Abū al-H̩asan ʿAlī ibn Abī T̩ālib sont contenues dans les intitulés du prophète musulman.
     
    Enfin la construction de ce corps de lettres a nécessité l'ajout de surnoms au nom de ce prophète ce qui indique que c'est une création artificielle et ainsi on peut déterminer que l'Islam est une religion qui ne repose que sur le surnaturel dont le Coran nous donnent l'essentiel des combinaisons chimériques.
     
    Je suis persuadé que les auteurs et les contributeurs de la construction de ce corps de lettres n'imaginaient pas qu'on le découvrirait des siècles plus tard, quant à moi ce sera le nombre de lettres et de signes de son identité en arabe latin phonétique qui éveillera ma curiosité, après deux tentatives en dix ans, sans être sûr d'aboutir à un résultat graphique complet jusqu'en juin 2017.
     
    J'accepte les récompenses uniquement sous forme de dons et de voeux et un pouce bleu.
     
    djr2017